L’Audio-Psycho-Phonologie et les Handicapés Moteurs

Témoignage d’un kinésithérapeute appliquant l’Audio-Psycho-Phonologie.

 

Ces malades étant depuis douze ans l’objet principal de mon activité de kinésithérapeute, j'ai été saisi par l’apport considérable que pouvait constituer pour eux l’Audio-Psycho-Phonologie.

 

En effet, j'avais l'impression de tourner en rond, en me butant d'une part à ces erreurs de commande provenant du complexe électronique que constitue le cerveau en continuel court-circuit, d'autre part à cette vue très mécaniste dont toute la perspective se limitait en une focalisation excessive de l’obtention de la marche à tout prix.

 

Les énormes progrès réalisés après des années de rééducation par les cures d’Audio-Psycho-Phonologie sur des enfants qui, en étaient arrivés à plafonner, m'ont permis de remettre en question, d'une part le fonctionnement du cerveau, et d'autre part les orientations qu’il convenait de donner au processus de rééducation et de réadaptation des I.M.C.

 

Sur le plan cérébral, s’il est vrai que l’accident de naissance provoque l'anoxie des cellules nerveuses et leur mort après trois minutes de non irrigation, déficit irréversible mais de fait limité, il n'en est pas moins vrai qu'il existe une masse considérable de cellules saines qui se trouvent sidérées, comme en état de choc et qu'il s'agit de réveiller.

 

En signe de comparaison, on pourrait dire qu’on se trouve dans une situation semblable à celle qui surgirait s’il s'agissait de rassurer et de voir ouvrir à nouveau leurs portes aux occupants d’un immeuble dans lequel on aurait crié “au voleur, au voleur!” et qui se seraient barricadés chez eux.

 

Or, s’il y a eu certes quelques portes fracturées et, au besoin, quelques locataires assommés, tous les autres doivent être rassurés, invités à desserrer leurs verrous et à reprendre leurs activités.

L’appareil à Effet Tomatis, par la détente et l'euphorisation qu’il procure, par les stimulations qu'il donne, va réveiller une partie de ces cellules restées sidérées. Notamment chez le spastique, les contractures vont diminuer.

 

Chez le choréathétosique, la coordination sera meilleure grâce à la stimulation cérébrale qui va permettre un contrôle accru du cortex sur le reste du système nerveux. Quant à l'ataxique, il va voir son équilibre précaire amélioré par le fait que l'on touche l'oreille interne, centre de l’équilibre.

 

A côté de cette aide que l’Audio-Psycho-Phonologie apporte sur le plan purement physique, on constate une nette amélioration dans les différents troubles dont nous venons de parler. Nous voyons l’enfant entrer dans son corps, l'habiter, ses gestes sont plus harmonieux, la perception de son schéma corporel se précise, sa spatialisation devient plus sûre.

 

Les troubles associés s’amendent, l'audition évidemment, la vision aussi puisque vous savez que le nerf oculaire est une branche même de ce nerf auditif, donc le fait d'agir sur le nerf auditif fait travailler le nerf oculaire. On arrive même à redresser de la sorte des strabismes légers.

 

La latéralité s'ébauche puis s'affermit, orientant l’élaboration d'un langage qui s'installe et par la dynamique qu’elle instaure, lui permet de se structurer. Sur le plan psychologique, l’Audio-Psycho-Phonologie joue ici un rôle essentiel, primordial, irremplaçable dont les grandes lignes seront seules retenues.

 

La voix maternelle désangoisse l’enfant, "l’accouchement sonique" lui permet de revivre sans heurt une naissance qui n’a pu être que traumatisante puisqu’elle est la cause de son actuelle infirmité.

 

La musique filtrée lui permet de sentir son corps qui lui était jusqu'alors en grande partie étranger: ses sensations étaient diffuses, sa commande malhabile, parfois impossible.

Il rentrera dans son corps, dans sa peau, il fera connaissance avec lui-même et deviendra coopérant à toutes sortes d'aides qui lui étaient jusqu'alors apportées en vain, parce que se butant à un désintérêt conséquent à un manque de dynamisme interne.

 

L'éveil donné au nerf auditif amènera la parole, puis le redressement, la verticalité: posture qui prépare directement à la verbalisation, dernière étape de son humanisation.

 

Les sons filtrés et la lecture à voix haute l’inciteront à s'exprimer et l'amèneront ainsi à une acceptation plus grande de lui-même, et ce n'est que dans cette acceptation qu'il pourra se dynamiser.

 

Voir les Témoignages sur le site 

 

Contactez-nous pour un bilan Audio-Psycho-Phonologique

Devenez praticiens Tomatis,

prochaines sessions:

 

 

Niveau 1:   

3 jours

6, 7 et 8 octobre 2017

 

Niveau 2:

4 j 1/2

29 novembre au 3 décembre 2017

 

 

Vidéos et matériels Tomatis

 

 http://bessonofswitzerland.es/