En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

L'Audio-Psycho-Phonologie : Un espoir pour traiter le vertige de Ménière


Le Dr Tomatis, au cours de sa pratique, a découvert fortuitement qu’en apprenant à ses patients à écouter, ceux qui souffraient des symptômes du vertige de Ménière étaient soulagés : un trouble organique qui disparaît grâce à une meilleure écoute !
 
Cette découverte l’a conduit à revoir de fond en comble la physiologie de l’oreille que l’on croyait uniquement destinée à maintenir l’équilibre et à entendre passivement les sons.
 
En effet, le Dr Tomatis a mis en évidence la différence entre les processus de l’audition (sensation passive des sons) et les processus de l’écoute (perception active).
 
La mise à l’écoute de l’oreille nécessite une mobilisation de la musculature de l’oreille pour capter les sons désirés et maintenir le corps en posture d’écoute. Cet effort dépend du désir de communiquer qui fluctue en fonction de notre vécu émotionnel passé et présent.
   
Psychisme et système nerveux sont profondément imbriqués. Par le jeu du système nerveux, l’homme participe à son milieu, entre en relation, communique, agit, existe ou au contraire s’extrait de son environnement et se renferme.
   
L’oreille est l’organe majeur de la communication. Elle réagit avec une particulière sensibilité aux moindres modifications du psychisme.
 
Les résultats cliniques du Dr Tomatis l’ont amené a soutenir que “le vertige de Ménière est une réponse organique du psychisme qui essaie de résoudre un conflit intérieur”. Le déclenchement se fait hors du champ de la conscience.
 
Le vertige de Ménière, avec son allure dramatique, est un moyen de couper l’écoute, face à une situation jugée intolérable.
 
La démarche psychosensorielle sous appareil à Effet Tomatis redonne progressivement aux muscles de l’oreille leur mobilité et leur capacité d’adaptation (gestion des pressions liquidiennes de l‘oreille interne). 
 
Le contrôle vestibulaire est rétabli et permet une bonne gestion de l’équilibre et des mouvements.
 
Par cette rééducation qui fait renaître le désir de tendre l’oreille vers autrui, les tensions psychologiques qui étaient à l’origine du trouble se relativisent et, par conséquent, se réduisent peu à peu.
 
 

Les résultats sont là !


Dans 80 à 85% des cas, les vertiges disparaissent.
 
Cette amélioration, qui constitue un énorme soulagement, se manifeste en règle générale assez rapidement, après une à deux semaines de traitement.
 
Dans les cas où les vertiges sont accompagnés de bourdonnements, c’est en second lieu que l’amélioration des bourdonnements se fera sentir. Généralement, dans 60 à 65% des cas, celui-ci diminue en intensité et devient plus supportable.
 
La récupération d’une perte de l’audition liée à un Ménière est par contre plus incertaine selon la sévérité des cas.
  • De surcroît, la personne retrouve son équilibre corporel et ses repères spatiaux.
  • Elle reprend confiance en elle, retrouve le goût de sortir, d’agir et de communiquer.
  • L’énergie vitale est restaurée ainsi que la mémoire et la concentration.
 
Pour en savoir plus, lire le livre du Dr Tomatis :
Vertiges Éditions Ergo Press, 1989